Le vin

Les vendanges débutent souvent après la mi-septembre par les merlots puis le cabernet franc et le cabernet sauvignon.

L’utilisation maîtrisée de notre machine à vendanger permet de récolter chaque parcelle à sa maturité optimale : les raisins sont soigneusement triés avant d’être foulés, puis pompés délicatement dans 14 cuves inox thermorégulées, permettant d’individualiser et de vinifier spécifiquement la récolte de chaque parcelle.

La fermentation alcoolique dure environ 1 semaine durant laquelle délestage et remontage seront pratiqués quotidiennement autant que de besoins pour extraire la couleur et les polyphénols des peaux. La température est maintenue à un maximum de 26° préservant ainsi les arômes produits par chaque cépage.

La fermentation alcoolique terminée, les cuves sont fermées pour 2 ou 3 semaines, laissant le temps aux peaux de libérer encore de la couleur et de subtils tanins. C’est une dégustation quotidienne qui détermine la fin de la cuvaison, vient alors le temps des écoulages :

« Le vin de goutte » s’écoule par gravité. « Le vin de presse», issu du pressurage délicat et par strate des marcs, est aussitôt logé en barrique. Ce n’est qu’après la fermentation malolactique effectuée pour une grande part en cuve que les différents cépages seront assemblés. Courant décembre, Eric Boissenot notre œnologue conseil, accompagne la délicate opération des assemblages qui conduit à la naissance des différentes cuvées : Château Fontesteau, le fleuron, Château PIMORIN, Messire de Fontesteau et la « variation » de Fontesteau.

Chacun de ces vins fera l’objet d’un élevage différencié dans un chai à barriques remarquable.

20 à 30 % des barriques sont renouvelées chaque année.

Après ce vieillissement, les vins reposent encore trois mois en cuve. Après un collage (au blanc d’œufs), la mise en bouteille au château intervient à partir du mois de mai.

Château Fontesteau - 33250 Saint-Sauveur Médoc - France | Tél. +33 (0) 556 595 276

Mentions Légales | L'abus d'alcool est dangereux pour la santé